The show must go on

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Installée en couloir, cette toile évoque le sentiment de Rose Butch en tant que lesbienne dans des Prides/marches des fiertés. Souvent, elle a eu l’impression d’être un animal en cage observé et moqué par les hétéros agglutinés autour du cortège. Cette fois, ce sont pourtant des spectateurs.rices/touristes qui sont pris.es au piège, hanté.e.s par les squelettes des gays et lesbiennes déporté.e.s pendant la Deuxième guerre mondiale en raison de leur orientation sexuelle. The Show Must Go On pose la question de la persistance de la transphobie, la biphobie, la lesbophobie et l’homophobie à l’heure actuelle, malgré les pauses festives que permettent les Prides. Qu’en est-il des vies LGBTQI+ en dehors des shows?

Triptyque: 3m de largeur / 2m de hauteur