À propos

Mon nom est Rose, Rose Butch. Ou RoseButch quand je signe mes toiles. Je suis une artiste peintre française installée à Bruxelles. Lesbienne féministe, je m’intéresse particulièrement aux convergences des luttes anti-racistes et décoloniales, féministes, anti-capitalistes, anti-grossophobie, queer,…

Je peins des toiles sur châssis à l’acrylique. Mon format de prédilection, c’est 2 mètres sur 3. Sur un fond rose, dans un style figuratif qui rappelle les fresques populaires, j’aborde des thématiques sociétales telles que les violences (symboliques comme physiques) faites aux personnes perçues comme femmes et aux personnes LGBTQI, le racisme, l’idéologie de la peur/sécuritaire, l’identité lesbienne de butch ou encore les représentations de personnes queer.

Je cherche à provoquer chez la·le spectatrice·eur une prise de conscience et une réflexion sur le monde dans lequel on vit. Les œuvres invitent à se réapproprier le savoir. Elles incitent à porter une réflexion critique sur les informations véhiculées par les médias et par différentes institutions. Mes toiles visent aussi à donner une réalité à des personnes et des situations qui sont généralement invisibilisées. Elles relaient et amplifient des paroles réduites au silence, comme celles des victimes d’inceste. Elles offrent des (auto)représentations, elles proposent un autre regard. Elles étalent la norme dans ce qu’elle a d’oppressif et de violent. Crûment mis en avant, son caractère socialement construit se dégage. Ainsi, les groupes dominants sont pointés du doigt.

Autrement dit, mes toiles sont un outil d’empowerment. Au-delà de la critique sociétale, elles sont constructives. A travers elles, je souhaite en effet encourager les gens à créer également et à critiquer les discours dominants. J’envisage enfin mon travail comme un pied de nez aux approches élitistes de l’art. Selon moi, celui-ci se doit d’être populaire, contestataire et emparé par les mouvements sociaux.

 

Photos prises par Florette Gros lors du vernissage de La vie en RoseButch, organisé par ARThursday. Performances orchestrées par Pablo Alvez Artinprocess.

 côté du grand format de mes toiles, je travaille également depuis quelques mois la broderie et la couture. Je crée des broches, des écussons, des drapeaux. Cette pratique est, d’une part, un hommage au rôle fondamental joué historiquement par les couturières dans les luttes ouvrières et, de l’autre, un souci de valorisation de pratiques artistiques traditionnellement perçues comme « féminines » et dès lors moins nobles.

DSC_1031